Aménagement de cuisine : comment faire les bons choix ?

Pour qui a déjà commencé à se pencher sur un projet d’aménagement de cuisine, les réactions sont habituellement celles-ci :

  • Phase 1 : ça à l’air facile, beaucoup de possibilités et d’enseignes pour mener à bien ce projet…
  • Phase 2 : hum… j’ai commencé à dessiner mon plan, et je m’aperçois que ce n’est pas si simple pour avoir tout ce que je souhaite…
  • Phase 3 : hum hum… je ne suis pas complètement convaincu par ce que l’on me propose dans les magasins…

La suite dépend de vous !

  • Vous laissez-vous influencer par les offres promotionnelles très (trop) alléchantes des grandes enseignes ?
  • Avez-vous suffisamment bien réfléchi à votre projet ?
  • Avez-vous pris du recul par rapport aux propositions qui vous sont faites ?

Je décrypte pour vous ici tous les éléments qui vous assureront de faire les bons choix pour votre projet d’aménagement de cuisine !

N’hésitez pas à consulter l’article « Qu’est-ce qu’une cuisine réussie ? » pour un apport complémentaire

Vos besoins

Vous ne pouvez pas commencer un projet d’aménagement de cuisine sans avoir une idée très précise de vos besoins. Cela vous parait peut-être évident, mais la plupart des personnes passent directement à l’étape de dessin des plans, sans avoir réellement pris le temps de lister les besoins. Alors qu’entend-on par besoin ?

en matière de rangement

Il s’agit en premier lieu de tout ce qui touche à vos besoins en matière de rangement (selon que vous êtes collectionneurs de mugs, pâtissiers à vos heures, fan de boites plastiques etc…). Vous devez pouvoir évaluer le volume global de rangement dont vous avez besoin.

Vous allez me dire : « Plus il y a de rangement, mieux c’est ! ». Oui, c’est vrai sur le papier. Pour autant, le fait de mettre beaucoup de rangement ne vous permettra peut-être pas d’éviter les meubles hauts que vous détestez, ou encore vous obligera à limiter à 4 places la table que vous rêviez d’avoir pour 6. Donc, soyez le plus exact possible, car vous verrez au final, vous aurez certainement des arbitrages à faire !

Vous pouvez consulter l’article « Comment rendre votre cuisine la plus fonctionnelle possible » pour plus de détails !

Tiroir de cuisine, aménagement de cuisine

en fonction de vos habitudes…

Nouvel espace veut souvent dire modifications de vos habitudes. Sachez qu’il est très facile de modifier à la marge des habitudes, mais qu’il sera beaucoup plus difficile d’aller contre nature. Vous aimez vous étaler partout lorsque vous cuisinez ? Il vous faut absolument un espace avec un plan de travail confortable ! Car vous ne pourrez pas du jour au lendemain vous mettre à ranger au fur et à mesure que vous cuisinez. Si vous le faites, vous risquez d’être en permanence frustré et de délaisser à plus ou moins long terme la préparation culinaire. Ce serait dommage !

Là encore, prenez le temps d’observer comment vous fonctionnez dans votre quotidien. Passez en revue tous les cas qui vous posent problème actuellement et ceux pour lesquels votre organisation actuelle vous satisfait. Cela vous permettra d’avoir une vision claire de ce qui vous convient (ou pas !) en terme de fonctionnement.

Vos connaissances en matière d’agencement de cuisine

Clé de la réussite de votre projet, votre esprit critique ! Que vous soyez le dessinateur de votre projet ou que vous confiez cela à un professionnel, il vous faut impérativement un regard critique sur votre projet. Cela veut dire dans la pratique, qu’il vous faut suffisamment de connaissances pour savoir si le plan que vous regardez ne comporte pas par exemple d’erreurs de fonctionnement ou de circulation.

Pourquoi m’encombrer de cela si je fais appel à un professionnel ?

La plupart du temps, le professionnel des grandes enseignes de cuisine vous demande ce que vous souhaitez et dessine ce que vous souhaitez. Il faut avoir en tête à ce moment-là que vous avez tous les deux des objectifs différents :

  • Vous : avoir une cuisine dans laquelle vous vous sentirez bien et qui répondra à tous vos besoins
  • Le vendeur : vendre la cuisine et faire son chiffre d’affaires pour avoir sa prime

Vous allez me trouver probablement bien terre à terre, mais c’est malheureusement le cas de la plupart des situations. Un exemple ? L’îlot de cuisine. Avoir un îlot est un rêve pour beaucoup de personnes. Seulement voilà, la pièce ne s’y prête pas forcément. Il n’est pas rare de voir des réalisations avec des îlots où :

  • Les distances de circulations tout autour sont trop étriquées
  • La dimension de l’îlot est complètement disproportionnée (trop riquiqui ou beaucoup trop gros) par rapport à la pièce
  • Le positionnement des éléments ne permet pas d’accéder facilement aux rangements

Seulement voilà : on ne s’en rend compte qu’une fois la cuisine installée, quand c’est trop tard. Ce n’est pas une faute professionnelle en tant que telle, c’est juste que vous aviez envie d’un îlot, et que personne ne vous a dit ce que cela allait entrainer.

Donc, il vous faut un minimum d’information et de formation pour pouvoir être critique !

Plan et 3D cuisine, aménagement de cuisine

Vos habitudes de vie

Enfin, dernier point majeur pour ne pas se tromper, vos habitudes de vie au quotidien, pour choisir les matériaux adaptés. Chaque matériau de plan de travail ou de façade, ou chaque équipement électroménager a des caractéristiques en matière :

  • de résistance
  • d’entretien
  • de coût

Vous n’avez jamais mis un dessous de plat sur votre vieux plan de travail en carrelage ? Et vous savez que vous n’y penserez pas ? Alors bien entendu, il vous faut un plan de travail résistant à la chaleur.

Vous aimez prendre le petit déjeuner dans la cuisine sur une surface douce et chaleureuse ? Alors bien entendu, vous allez préférez le bois ou le stratifié à la pierre.

Sachez que chaque matériau a ses propres caractéristiques, et qu’il est important de bien les connaitre avant de faire votre choix. Vous ne pouvez pas guider votre choix uniquement par le prix, il faut que vous ayez conscience des éventuelles contraintes pour que vous puissiez anticiper !

Par exemple, votre budget ne vous permet pas de mettre un plan autre qu’un plan en stratifié, mais vous savez que vous risquez de le brûler ? Alors offrez-vous une plaque de pierre, façon billot (environ 40*40 cm), qui vous permettra de recevoir les plats chauds et servir de planche à découper toujours sortie. Vous limitez le budget et éviter les risques de dégradation du plan de travail !

Pour allers plus loin, vous pouvez consulter l’article « Quel est le meilleur matériau de plan de travail ? »

LE bon conseil !

Vous l’avez compris, la réussite de votre projet passe par un minimum d’investissement de votre part :

  • En temps : pour vous informer et vous documenter, afin d’avoir un regard critique sur vos idées et/ou les propositions qui vous seront faites,
  • En réflexion : pour prendre du recul sur votre projet et décider en fonction de critères rationnels par rapport à vos besoins, votre mode de vie et vos habitudes.

L’ambition de ce blog est de vous donner un maximum d’information pour affuter votre regard et votre jugement pour votre projet d’aménagement de cuisine.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires ci-dessous !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.